14 avril 2009

Musique : Marekage Streetz


Marekage Streetz est un collectif de rap genevois actif depuis 2004, et qui s’apparente -à bien des égards- à une partie de Cluedo où les règles seraient pour le moins… inexistantes. Car à bien y regarder, on retrouve quelques éléments communs entre le célèbre jeu d’enquête et ce rassemblement d’artistes : il y a bien un lieu du (c)rime, des indices parsemés ci et là, et surtout une belle brochette de suspects.


Le lieu du crime : Plainpalais, à Genève. Tout le monde connaît sa Place du Cirque, mais beaucoup ignore que les meilleurs numéros du coin sont du fait des saltimbanques de Marekage Streetz. Plus habitués aux recoins insalubres de Plainpalais, et par extension de la Jonction, les rappeurs de cette joyeuse clique évoluent tel un banc de poissons parmi des eaux troubles et une flore insalubres.

Les suspects : forts nombreux, mais on retrouve principalement A’s, White et Berek (anciens membres du groupe Paintball), Mr.Bil et Deme (formant 8.6 Karats), Bali, Deza’Roi, DJ Mesk… En bons collègues de quartier, leur rencontre s’est faite le plus naturellement du monde, un peu à la manière du Rhône et de l’Arve situés non loin de chez eux. Ce rassemblement de fortes têtes fait de Marekage Streetz un collectif plus qu’un groupe, une association d’individualités plus qu’un simple rassemblement de membres.

Les indices : hormis les mégots et les cadavres de bouteilles suivant leur passage (par le plus grand des hasards), seules quelques livraisons faites sous le manteau leurs sont clairement attribuées. Parmi celles-ci, « Comme un Poizon dans le Rhône » (2007), leur première galette commune sortie en indépendant ; suivie de « La Kaban 1408 » (2008), de « J’encule le Monde » (2008) de Mr.Bil, et de « Sur un Nerf Marekageux » (2008) de A’s et Deza’Roi.

En bons rimeurs du chaos, dont les propos nihilistes auraient certainement inspirés Friedrich Nietzsche, les gens de Marekage Streetz se veulent les témoins rappologiques d’un quotidien sordide mêlant l’univers des frères Cohen à celui de Quentin Tarantino et de George Romero. Pour le meilleur, et surtout pour le pire.

Alors que certains pensent que Dieu s’est reposé au septième jour de la Création, d’autres vous répondront qu’il a en fait inventé le chômage. C’est un peu ça Marekage Streetz : une façon de pensée et un style de musique décomplexés.

_Holla Back

Site Marekage Streetz


Marekage Streetz A's et Mr bil, Welcome to la merde
envoyé par Vincenzo05

Posté par Holla Back à 10:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Musique : Marekage Streetz

Nouveau commentaire